Split w. Inperil

by novak

supported by
/
  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

     €5 EUR  or more

     

  • Record/Vinyl

    Includes unlimited streaming of Split w. Inperil via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 5 days

     €10 EUR or more

     

1.
02:30
2.
3.
4.

about

Novak is: Marc-Antoine, David, Nicolas, Anthony et Romain

Split w. Inperil
Record/Vinyl

Face A
1-Dim Memories
2-The Contribution
3-Summits
4-In Peril

Face B
1-Vire au noir
2-Le regard des assassins
3-L'élégance du doute
4-Les femmes lambeaux

credits

released August 8, 2015

Recorded & mixed bi Lionel ferry at Studio 04, mars2015
www.studio04.fr

Mastered by Magnus Lindberg
www.magnuslindberg.com

Illustration by Pierre Charpentier

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

novak Tours, France

Melodic Screamo / Hardcore

contact / help

Contact novak

Streaming and
Download help

Track Name: L'élégance du doute
L'élégance du doute

Lorsque, dans un monde dégueulant de trop d’assurance
Tes émotions rougiront quelques blessures narcissiques
Et jetteront en pâture tes incertitudes
Lorsque, marionnettiste
Le doute jouera de tes mains maladroites
Et laissera siffler de ta bouche l’hésitation coupable
Devant les inquisiteurs de l’évidence

Ouvre
Cette putain de conscience
Avec l’élégance du doute

Alors, s'ouvrira à toi l'ambivalence
De cette nature
Anoblis-toi de ton inconstance
Et condamnes l'existence
Des convictions sclérosées
De l'homo sapiens convaincu.
Affranchis-toi de la prétention des hommes
Et de leur certitude

Affranchis-toi
Ouvre ta conscience
Affranchis-toi
Avec l'élégance du doute

Pourvu que tu ne veuilles
Ouvrir ta conscience
Avec l’élégance du doute

Avec l’élégance du doute…
Track Name: Les femmes lambeaux
Douces ces femmes,
Douces ces femmes de gouttière,
Douces leurs mains en caresse
Doux parfum,
Douces lèvres,
Douce étreinte et le reste

Elle trainait là,
Les lambeaux de son âme

S’offrent les femmes enivrantes
Dans la laideur des bordels
Sombrent les femmes décadentes
Contre des hommes infidèles

Elles sont belles, belles et fières
Dans leur corps abimé
Elles sont pleines, pleines de rêves
Dans leur corps de 16 ans passé.

Qu'elles étaient belles
Ces fillettes
Sous leurs tresses
Se dessine l'essentiel

Boire l'amertume des hommes solitaires
Puis fermer les yeux,
Oublier.

Seul, oublier, se relever des enfers
Seul, s'oublier, l'âme en paix

Elle trainait là,
Les lambeaux de son âme

Qu'elles étaient belles
A s'oublier entre ses rêves
Mes les rêves ne durent qu'un temps
Et disparaissent, disparaissent
Elles étaient tellement belles, tellement belles

Et le temps s'est endormi sur elles, sur elles
Quelles étaient belles

Et ses mains, ses reins, ses seins hantent mes rêves, mes rêves
Et ses mains, ses reins, ses seins hantent mes rêves, mes rêves
Qu'elles étaient belles